Marie-France Faure
LOUIS FAURE

Louis-Charles-Marie-Joseph Faure, né le 1er février 1896 à Chauffailles en Saône-et-Loire, est appelé aux armées le 11 août 1916. Il est affecté au 47ème Régiment d'Artillerie de Campagne.

De 1917 à 1919, il retrace dans des notes prises au jour le jour, les événements auxquels il participe. Révélant l'état d'esprit d'un appelé, ses impatiences et son engagement, ses impressions sont consignées dans trois petits carnets de notes manuscrites, publiées par sa fille, le 11 novembre 2014 sous le titre Carnets de route.

Canonnier, brigadier, maréchal des logis, puis sous-lieutenant, il évoque successivement l'offensive de Brimont, Verdun, la Lorraine, les Flandres, sa formation à Fontainebleau et la fin de service à Héricourt, où le régiment tient garnison.

Louis Faure sera employé aux usines Schneider du Creusot jusqu'à sa retraite en 1961.

«(…) Je crois que j'éprouverai après la guerre encore plus le besoin de m'intéresser et de me devoir aux autres.» ( carnet 1)

Il reprend après le conflit l'animation d'un groupe inspiré du scoutisme qu'il a créé en 1912. Il rejoint en 1922 la Fédération des Scouts de France et devient un membre du comité directeur. En 1961, il participe à la création des Amitiés de France dont il sera président jusqu'en 1976. Il sera aussi membre actif de la Fédération Nationale des Organismes de Sécurité Sociale, de l'Union des Sociétés Mutualistes de Saône-et-Loire et de l'Amicale Creusotine des Anciens Combattants.

Marié en 1940 à Marie-Louise Bouillot, il aura quatre enfants et quatre petits-enfants.

Il décède au Creusot le 9 avril 1989.