Jean Claude Greuzard
Auteur résidant à : BELLEVILLE, Rhône jcmgreuzard@orange.fr

Jean Claude Greuzard est retraité.

Originaire de Saône et Loire, à Saint Vincent des prés, puis habitant dans le Rhône, son temps est occupé par ses fonctions d'élu et l'écriture.

À travers ses activités et ses engagements dans le monde rural, une reconversion dans un milieu professionnel très différent, il porte un regard incisif sur le monde qui nous entoure, thème central de ses écrits.

Ouvrages publiés

« Le Dernier parcours » 2013. Editions Baudelaire.
Prix du roman 2014 vague des livres de Villefranche

« L'étang noir » 2015, Editions Baudelaire.
En avant-première, à l'occasion des journées de l'écriture à Cluny,
il aura le plaisir de présenter son troisième ouvrage :

« Résurgence » aux Editions Heraclite
« Emprisonné dans une gangue d'angoisse, de crises de panique récurrentes, Jocelyn n'arrive plus à vivre. Son épouse, dans un ultime soutien, décide de creuser son mystère, ce mal insidieux qui ronge son compagnon jusqu'à mettre leur couple en péril. Après « Le dernier parcours » et « L'étang noir », l'auteur nous entraine au tréfonds de l'âme humaine, où les secrets sommeillent depuis des générations. »
Extrait :
« Dis-moi Jeanne, ce genre de choses, c'est dans toutes les familles ?

La réponse mit quelques instants à venir.
- Tu sais, Louise, nous ne pouvons jamais savoir ce qui se cache derrière une porte fermée. Peu ou prou, toutes les familles ont des secrets, plus ou moins avouables, plus ou moins traumatisants. Par contre, ce qu'il faut avoir à l'esprit, ces soi-disant secrets risquent d'engendrer des conflits, se transmettant sur plusieurs générations. Vous êtes en train de faire un travail sur vous-même, sur votre famille, et cela ne peut qu'être douloureux. En revanche, au terme de vos recherches, vous allez vous donner les outils pour aller mieux, pour vivre tels que vous êtes, sans faux fuyants, et ça, ce sera votre réussite. »

Le dernier parcours

Prix du roman 2014 à la vague des livres de Villefranche

« On rentre très facilement dans cette histoire dès les premières lignes. L'atmosphère est nébuleuse et pénétrante, on revient sur un drame passé dans un petit village, une communauté. Ce qui s'est passé reste gravé dans les esprits, les douleurs cuisantes, les jalousies ou les vieilles rancœurs.
Un homme est mort, pourquoi, comment et qui ?
Une dernière fois Jocelyn et Cécile vont revenir sur leurs pas, interroger, recueillir les confidences avant que la vérité n'échappe à jamais au silence. L'auteur nous offre ici une fresque sidérante d'une époque, d'un climat social tendu et pourvu au désespoir. Le récit est dur, l'écriture est sereine, posée et on se laisse happer par les secrets intimes, les non-dits ou les vicissitudes de la vie. Lent, sinueux, on ne peut pas rester de marbre...
Les révélations sont lourdes de sens et affectent un peu plus à l'avancée de notre lecture. Les têtes tournent et les esprits s'enflamment : tous auraient pu être le coupable...
Le livre se referme sur nous comme une chape de plomb, le destin est scellé sur cet amour inachevé. C'était hier, mais aujourd'hui Jocelyn et Cécile peuvent tout recommencer.
Ce livre est bouleversant, dérangeant et nous absorbe tout entier. Mon conseil, ne passez pas à côté, lisez le ! »

Sophie Songe, critique littéraire
L'Étang noir

« C'est ma deuxième rencontre avec l'auteur, et à la lecture de son nouveau roman, je peux vous dire que Jean-Claude Greuzard n'a pas son pareil pour échafauder des histoires sombres et enfouies. Il nous offre encore ici un thriller contemporain de qualité, qui intrigue et tient en haleine de bout en bout.
Deux hommes retrouvés morts dans des circonstances étranges...Qu'avaient- ils en commun ? Des choses à se reprocher, faisaient-ils l'objet de démêlés ou de jalousies... ?
Autant de questions auxquelles essaient de répondre un couple de policiers dans cette affaire. Sur leur piste des personnalités complexes et tourmentées, des disfonctionnements, des histoires de dettes ou bien encore d'adultères. L'intrigue est alambiquée, les chemins sont multiples, étroits et sinueux pour nous mener vers la vérité. L'écriture est encore une fois habile et addictive. Les personnages sont imparfaits et attachants, et on se laisse happer et convaincre par ce récit relevé qui n'en finit pas de nous surprendre.
Je vous invite à plonger dans les méandres de l'étang noir sans plus attendre ! »

Sophie Songe, critique littéraire